dimanche 13 mars 2011

Série Fables, de Bill Willingham

Série Fables
Tomes 1 à 11

Bill Willingham









Résumé personnel :

L’histoire se passe de nos jours, à Fableville, une communauté clandestine de New-York où se sont réfugiés les personnages appartenant à l’univers des contes et légendes. Tous les membres de cette société secrète ont fui des guerres terribles, déclarées par un ennemi connu sous le seul nom de « l’Adversaire », qui a méthodiquement envahi et conquis un par un leurs innombrables royaumes.
La plupart des Fables (c’est leur nom) vivent une existence « normale » en passant inaperçus, mais ceux d’entre eux qui ne peuvent pas se fondre dans la population sont contraints de rester parqués à La Ferme, une annexe de Fableville dans le nord de l’Etat. Les Fables ont formé un gouvernement clandestin pour coordonner l’ensemble de cette population. Blanche-Neige en est le maire adjoint et Bigby Wolf (alias Le Grand Méchant Loup), prenant une apparence d’homme à l’aide d’un « glamour », en est le shérif.


Mon avis :

J’ai découvert cette série récemment et j’ai dévoré en un rien de temps les 11 tomes disponibles en France. Par chance, ma bibliothèque municipale se tient à jour des sorties française, donc j’ai pu lire tous les tomes.

Vous pouvez consulter ma chronique du premier tome ici. J’ai décidé de faire un billet groupé pour vous parler de la série d’une manière générale, car je dois avouer que je n’ai pas le courage de chroniquer chaque tome séparément.

Je fais véritablement de cette série une série coup de cœur ! Chaque tome regorge d’inventivité et de rebondissements, l’univers est génial et plein de possibilités. Dans chaque tome, nous découvrons mieux un Fable en particulier (les Fables étant les personnages des contes et légendes). Par exemples des tomes ont été en partie consacrés à Pinocchio, Boy Blue, Blanche-Neige, le Chaperon Rouge, les Trois Petits Cochons, Boucle d’Or…

Chacun des personnages n’a plus grand-chose à voir avec le souvenir que l’on garde d’eux. Ils sont désormais des citoyens new yorkais et passent inaperçus. A l’exception des Fables non humains (comme les Petits Cochons, les dragons, les Ours, les Géants…) qui sont pour leur part rassemblés à la Ferme, à quelques centaines de kilomètres de Fableville.

Le scénario est à chaque fois très élaboré, avec souvent plusieurs intrigues parallèles. Les premiers tomes traitent principalement de la vie quotidienne à Fableville et à la Ferme, et permettent de s’accoutumer aux différents personnages et au décor. Mais après quelques tomes, le scénario commence à s’orienter vers le problème de fond des Fables : l’Adversaire, leur grand ennemi qui a envahi chacun des royaumes originaux et les a obligés à fuir dans le monde des « communs » au travers de portails inter-mondes. Vivant pendant plusieurs siècles sans plus se soucier de l’Adversaire, ils doivent se rendre à l’évidence que le temps est désormais venu de s’en préoccuper. Les derniers tomes traitent essentiellement de l’affrontement qui devient maintenant nécessaire.

Je ne vous en dévoilerais pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir ! C’est vraiment un comics extrêmement bien réalisé, j’adore en particulier les illustrations pleine page qui font office d’entracte, mais aussi les variations de schéma dans les planches, avec des dessins vraiment bien réalisés. Les dessins sont réellement un atout majeur de cette série.


Mon bilan :

Je vous invite donc chaleureusement à découvrir sans plus tarder cette série géniale !

1 commentaire:

Malo a dit…

J'ai vu qu'il y avait le Best-Of, tome 1 sur Amazon. Je me l'achèterai prochainement car cela me tente beaucoup !