vendredi 4 mars 2011

Queen Betsy, tome 1 : Vampire et Célibataire, de MaryJanice Davidson

Queen Betsy
Tome 1 : Vampire et Célibataire

MaryJanice Davidson

350 pages

Editions Milady











Résumé :

Elle voulait juste être la reine du bal...
Elle va devenir la reine des vampires !
À son réveil à la morgue, Betsy Taylor découvre qu'elle est un vampire. Même si sa nouvelle condition possède de nombreux avantages, elle a bien du mal à s'habituer à son régime à base de liquide. Et même si sa mère est ravie d'apprendre que la mort ne lui empêchera pas de lui rendre visite, ses nouveaux amis nocturnes, eux, ont la conviction ridicule qu'elle est la reine annoncée par la prophétie.


Mon avis :

J’ai reçu ce livre grâce à un partenariat entre Livraddict et les Editions Milady. Je suis vraiment ravie d’avoir eu la chance de recevoir cet ouvrage et je remercie sincèrement pour ça la maison d’édition et l’équipe de Livraddict.

J’avais entendu beaucoup de bien de cette nouvelle série, qui a l’originalité de mélanger deux genres littéraires, à savoir bit-lit et chick-lit. Je connais déjà assez bien la bit-lit, mais c’était pour moi l’occasion idéale de faire une petite plongée dans l’univers chick-lit sans pour autant me jeter directement dans le grand bain. Quand on est pas sûre d’aimer nager, mieux vaux commencer par le petit bassin.

Verdict ? J’ai adoré ce mélange subtil et très bien réalisé. Ce roman est sans conteste à la hauteur des avis très positifs que vous pourrez lire sur différents blogs ! Un vrai petit coup de cœur ! Vite, vite la suite !!

On y fait la connaissance de Betsy, de son vrai nom Elizabeth Taylor, qui nous raconte à la première personne sa nouvelle vie depuis qu’elle est morte. Après nous avoir expliqué à quel point elle n’a rien fait de sa vie, Betsy nous détaille par le menu les circonstances de sa mort. Puis nous revenons au présent, quand Betsy se réveille à la morgue et découvre sa nouvelle condition de vampire. Après avoir tenté plusieurs solutions pour se suicider et s’être rendue compte qu’elle n’y parviendrai pas, Betsy décide de surmonter cette situation et de continuer tant bien que mal à vivre sa vie « normalement ». Elle avoue tout à sa meilleure amie, à sa maman, ainsi qu’à son père et à sa « belle-monstre ». Mais c’est sans compter sur la communauté vampirique du coin, qui d’une part, n’entend pas de cette oreille que des mortels soient au courant de leur existence, et d’autre part voient en Betsy leur reine annoncée par une prophétie.

Betsy est une héroïne totalement superficielle, qui assume parfaitement son goût irraisonné pour les chaussures de créateurs et sa blonde attitude. Ancienne mannequin devenue secrétaire, elle arbore un très fier 1,80m et est incollable sur les nuances de teintures.
Extrait p. 26 : « Jambes tremblantes, la blonde avança vers moi, chaussures bon marché aux pieds (promo : une paire achetée, la seconde à moitié prix), et je remarquai alors que ses cheveux, eux, n’étaient pas mal du tout : coupés aux épaules, avec une adorable ondulation sur les pointes et un intéressant choix de mèches. #23 Blond doré brillant : nuance du tonnerre ! »

Betsy est aussi parfois un peu longue à la détente, mais ça fait son charme même si ça énerve bien souvent son entourage. Elle possède cependant une répartie à tout épreuve et elle reconnaît d’ailleurs que son plus gros point fort est sa capacité à toujours savoir quoi dire au bon moment. Elle ne manque pas d’humour et l’on ne peut s’empêcher de s’attacher à Betsy, qui ne manque aucune occasion, volontairement ou non, de nous faire rire.

Car il faut le dire, c’est un livre grâce auquel vous gardez un sourire scotché au visage et qui vous arrache bien souvent un petit rire sonore ! Il est vraiment rare que je rigole joyeusement grâce à un roman, et bien Queen Betsy a réussi ce challenge, et plus d’une fois ! Un petit exemple ?
Extrait p.218 : il faut savoir que les vampires réagissent aux mots à connotation religieuse comme au crissement d’une craie sur un tableau noir, multiplié par 1000. Betsy parle à Sinclair : « - Je dois bientôt assister au repas de Pâques de mon père et ma belle-mère… Sinclair frissonna en entendant le mot « Pâques », mais je ne savais pas si je devais le mettre sur le compte de son lien avec la religion ou d’une peur panique des lapins. »

Les autres personnages sont aussi, pour la plupart, très intéressants. A commencer par le « grand méchant » Nostro, qui est finalement assez caricatural, qui adore les stéréotypes et qui ne fait pas peur du tout ! Il est même plutôt ridicule et on ne doute pas une seconde de la supériorité de Betsy. C’est même à se demander comment il a pu, pendant tous ces siècles, inspirer une telle peur aux autres vampires.

Sinclair, le vampire beau gosse que Betsy déteste mais rêve de mettre dans son lit, est un personnage qui, pour une fois, n’est pas manichéen, et j’ai beaucoup aimé cette ambivalence dans sa personnalité. Il est parfois détestable, menteur, stratège, opportuniste… et parfois adorable, prévenant, honnête… Betsy s’y noie d’ailleurs et a bien du mal à le cerner !

Il y a aussi Jessica, la meilleure amie qui est presque comme une sœur pour Betsy, et Marc, le nouvel ami qui a servi de premier repas à Betsy en tant que vampire. Ces deux là l’aideront du mieux qu’ils peuvent à s’adapter à ses nouvelles obligations et à affronter les difficultés. Je n’oublie pas non plus la maman de Betsy, étonnamment compréhensive, et son père et sa belle-mère, terrorisés !

L’auteur parvient à entremêler les deux genres pour créer un univers irrésistible, très bien mené. Le mélange est détonnant et vraiment réussi. Tout y est, jusqu’aux incontournables scènes un peu « hot » typiques de la bit-lit, mais qui s’intègrent étonnamment bien dans l’histoire malgré un vocabulaire assez cru.
Chaque fin de chapitre nous laisse sur un petit suspense qui donne irrésistiblement envie de lire le suivant ! Les pages se tournent très vite et l’on saute de chapitre en chapitre très rapidement !

Sur la fin du roman, cependant, toute une partie m’a un peu déçue car c’est une succession de références cinématographiques, musicales et littéraires. En trois parties, tour à tour, chaque genre est abordé sur un prétexte quelconque et c’est alors une vague de noms d’œuvres et d’artistes qui se succèdent. J’ai trouvé ce passage assez lourd et peu intéressant pour le roman et l’intrigue.

Parlons aussi rapidement de la couverture, très réussie, qui elle aussi parvient à un mélange parfait entre chick et bit-lit. Même la tranche est très sympa ! Je reprocherais juste une couverture un tout petit peu trop souple. Ce manque de rigidité fait qu’une fois la lecture entamée, la couverture reste tout le temps un peu « soulevée » et ça m’ennuie un peu. Ceci mis à part, le packaging est donc très réussi !


Mon bilan :

Un premier tome très réussi, qui ne donne qu’une envie : lire la suite très vite ! Heureusement, les tomes 2 et 3 paraitront rapidement ! A ne pas manquer, vous passerez à coup sûr un très bon moment.

6 commentaires:

Anne Sophie a dit…

un billet qui donne envie, néanmoins je passe pour le moment. bises

Evy a dit…

Oh la la qu'il me fait envie ce livre ! Il est tout en haut de ma wish-list ! Et ton billet me donne encore plus envie !

isa1977 a dit…

Il fait déjà partie de ma Wish-List et tu m'as donné encore plus envie de le lire :)

Frankie a dit…

Je compte attendre avant de le lire car j'ai plein de séries bit-lit en cours ou à commencer mais je dois vraiment me retenir pour ne pas l'acheter dans les prochaines semaines ! Peut-être je me laisserai tenter cet été !

Emily a dit…

ça donne envie, histoire de se détendre !

Olya a dit…

Je n'ai pas lu ton billet en entier de peur de me faire spoiler, mais j'ai acheté ce livre aujourd'hui.

Je ne suis pas très fan de bit-lit mais j'ai l'impression que celui ci ne se prend pas du tout au sérieux, et je pense que je vais aimer :)

Je reviendrai lire ton avis lorsque je l'aurai terminé :)