lundi 15 novembre 2010

La Quête d'Ewilan, tome 2 : Les Frontières de Glace, de Pierre Bottero

La Quête d'Ewilan, tome 2 :
Les Frontières de Glace

Pierre Bottero

275 pages


Fiche Livraddict :



Livre lu dans le cadre d'une lecture commune avec des membres de Livraddict. Vous pouvez consulter les avis des autres participants en suivant ces liens : Flo_boss, Lalou, Azilys, Maxoo, karline05, Nanet, Désirdelire, SophieLJ, Mycoton, melcouettes, Elizabeth-Bennet, lebbmony, anasthassia, Lyra Sullyvan, Céline031, Cathy, Melisende,
.
.
Résumé éditeur :
Les bras de la goule se refermèrent sur Camille qui poussa un cri de détresse. Un froid terrible la saisissait, figeant ses membres et menaçant de faire exploser son cœur.
Camille avait si froid qu’elle aurait hurlé si elle en avait été encore capable. Elle ne sentit pas des bras la saisir, l’envelopper dans des couvertures, la frotter, la masser.
Il faisait froid.
Vraiment trop froid…

Synopsis (emprunté à Wikipedia et un tout petit peu modifié) :
Attention, risque de spoilers si vous n'avez pas lu le tome 1 !
Lors du premier tome, Camille est une jeune surdouée de 13 ans (presque 14) qui a été adoptée par les Duciel, une famille peu aimante. Un jour, alors qu'elle allait se faire écraser par un camion, Camille se retrouve transportée dans un monde parallèle nommé Gwendalavir. Elle apprend alors qu'elle est en réalité Ewilan Gil' Sayan, fille d'Elicia et Altan Gil' Sayan et qu'elle est née dans cet autre monde. Mais pour la protéger d'une guerre naissante, ses parents l'ont envoyée, elle et son frère Akiro (Matthieu sur notre monde), dans le nôtre, bloquant ses souvenirs, et l'ont confiée à une famille différente de son frère afin que les enfants n'aient aucun contact. C'est dans son monde d'origine (Gwendalavir) qu'Ewilan, accompagnée de son meilleur ami Salim, rencontre Edwin Til' Illan, Ellana et d'autres compagnons, et qu'elle apprend que la situation de l'Empire est critique.
Le fonctionnement de l'Empire repose en grande partie sur l'Art du Dessin. Cet art, qui offre à qui le maîtrise un grand pouvoir, s'utilise au moyen d'une autre dimension : l'Imagination. Les Ts'lichs, des créatures maléfiques appartenant à une race vieille de plusieurs millénaires qui subsiste aux dépens d'autres espèces plus ou moins civilisées, ont corrompu les plus puissants Dessinateurs du pays, les Sentinelles, laissant l'Empire affaibli. Cherchant à éliminer toute possibilité de résistance, ces créatures maléfiques ont bloqué l'Imagination. Le bras armé des Ts'liches est un peuple quasi sauvage : les Raïs, race de guerriers cochons, gouvernée par des rois fous et sanguinaires dont les sujets ne pensent qu'à s'entretuer. Exhortés par le pouvoir des Ts'liches, ils mènent des attaques au Nord que les armées alaviriennes peinent de plus en plus à contenir. Ewilan est dotée du pouvoir du Dessin, et elle possède une telle puissance que le verrou posé sur l’Imagination ne l’empêche pas de dessiner. Elle se voit donc chargée d'une mission primordiale : libérer les Sentinelles et sauver l'Empire de la menace T'sliche.

Mon avis :
Me voici lancée dans la lecture de ce tome 2, plusieurs semaines après avoir terminé le tome 1, et plusieurs mois après avoir achevé la trilogie du Pacte des Marchombres.
J’avoue que j’ai un peu peiné à me rappeler précisément ce qui s’est déroulé dans le tome 1. L’auteur a la subtilité d’effectuer un prologue, presque un « résumé de l’épisode précédent », sous une forme originale qui s’intègre merveilleusement au roman : un cours d’histoire de Gwendalavir donné, dans le futur, à des apprentis dessinateurs, pour qui Ewilan est une héroïne légendaire.
Cependant, le rappel est très général et le roman reprend ensuite son cours normal, sous-entendant que le lecteur a parfaitement la mémoire des événements du tome 1.
Avec ma mémoire de poisson rouge, j’avoue éprouver quelques difficultés pour parfaitement me situer en ce début de deuxième tome.
Mon conseil pour les petites têtes comme moi : entamer le roman par la lecture complète du glossaire (idéal pour s’y retrouver dans la richesse et l’originalité de ce monde), afin de se remémorer un maximum d’informations et de bien replonger en Gwendalavir. C’est ce que j’ai fait entre les chapitres 2 et 3, peinant à resituer le contexte, et cela m’a bien aidé !
Dans ce tome 2 nous retrouvons Ewilan et tous ses compagnons, qui entament leur périple vers le lieu où sont détenues les Sentinelles, afin de permettre à Ewilan de les libérer.
Il s’agit d’un opus intermédiaire, dans lequel l’action est certes présente, mais pas primordiale. Nous apprenons surtout à mieux connaître les membres de cette compagnie et nous découvrons les liens qui se tissent entre eux : des amitiés naissent, d’autres se développent, des amours bourgeonnent également. La petite troupe traverse Gwendalavir d’Ouest en Est, puis du Sud au Nord, et ce tome raconte leur parcours de cités en cités, jusqu'à Al-Poll où sont détenues les Sentinelles.
Peu de grandes batailles dans ce livre-ci, cette partie de leur épopée relève plus de la marche vers leur destin, de cette période transitoire entre la découverte de la quête à accomplir et son accomplissement réel, lequel n'intervient que dans les 50 dernières pages.
Les personnages sont fascinants, terriblement attachants, avec une personnalité particulière, toujours très développée. Pour chacun d’entre eux, une image claire de son apparence et de son tempérament se forme dans l’esprit du lecteur, ses réactions au fil du récit sont toujours très justes et bien dosées. J’ai tout particulièrement apprécié le personnage de Chiam Vite, le Faël. Il rejoint les compagnons dans le premier tiers du roman et les accompagne dans leur parcours. C’est un protagoniste tout à fait étonnant, avec une psychologie très différente de celle des humains. Il a des réflexions souvent assez philosophiques. Il est particulièrement pragmatique et juste dans ces paroles. Il a un langage plutôt rigolo, puisque les Faëls ont une langue à eux, et que Chiam s’exprime donc dans une grammaire approximative, mais avec un vocabulaire extrêmement riche, ce qui est déroutant et vraiment très agréable.
Un exemple, page 152 : « Tu comprendre maintenant pourquoi je te dire que les Faëls et les humains être différents. Chez nous, seule la valeur compter. La naissance et l’or ne vouloir rien dire. Un Faël devenir ce qu’il avoir envie de devenir, pas un homme. »

Mon bilan :
Comme tous les opus de Pierre Bottero, la lecture est tellement passionnante que le livre se dévore rapidement, et l’on arrive à la fin bien trop vite ! Une seule chose nous obsède une fois le livre refermé : se procurer au plus vite le tome suivant !
Une saga « jeunesse » qui a pour moi sans aucun doute sa place dans les mains d’un adulte. Une écriture riche, des propos élaborés, des thèmes d’envergure. Pour les ados : une lecture d’une grande richesse, abordable et passionnante. Pour les adultes : de quoi assouvir les attentes des plus exigeants !

5 commentaires:

nanet a dit…

Une belle lecture jeunesse avec tous les ingrédients menant au succès. Ayant lu les trois tomes dans le même temps, je n'ai pas été gênée par le manque d'aventure ou le fait que ce tome révèle surtout les personnages. Il m'a plu, il m'a fait découvrir un peu plus la magie de l'auteur...

Biz

Karline a dit…

J'ai aussi beaucoup aimé !!!
que de décors extraordinaires , des personnages très attachants et une magi envoutante !!!

ouliloula a dit…

J'ai également été conquise, et je trouve que ton article est très chouette !
Pour ne pas avoir le syndrome du poisson rouge, plonge toi vite dans le 3e tome :)

anasthassiagattesco a dit…

moi aussi j'ai beaucoup aimé, je vais vite commencer le tome 3 ! c'est vrai que la façon de parler de Chiam vite est assez drôle ^^ surtout que ce n'est pas vraiment le genre de diction habituelle pour ses discours plutôt philosophiques comme tu dis, sa parole et sa façon de parler sont décalées, c'est ça que j'aime chez lui :)

Anasthassia

Luna a dit…

Je dois dire que dans le premier tome, je n'avais pas beaucoup de sympathie pour Ewilan, et que malheureusement ça ne s'arrange pas dans celui-ci... Cela dit, j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Ellana et Edwin !

Je suis curieuse de découvrir la suite des aventures d'Ewilan :)