mercredi 18 mai 2011

Rester de bonne humeur dans le monde d'aujourd'hui, de Martin Marceau

Rester de bonne humeur dans le monde d'aujourd'hui

Martin Marceau

Editions Nouvel Angle

126 pages








Ce livre a été lu en Lecture Commune avec Ellcrys, Belledenuit et Mélusine, allez voir leur avis !


4ème de couverture :

Peut-on rester de bonne humeur dans le monde d'aujourd'hui ?
A lire les journaux... A écouter la radio... A regarder les émissions télévisées...
On peut se poser la question !
Mais à y regarder de plus près...
De la "Vision globale" au "Regard profond", Martin Marceau nous entraîne vers une vision inédite de la réalité. Cette vue en plusieurs dimensions de notre monde, avec ses facettes inattendues, nous propose un éclairage nouveau sur le présent et le futur.
Ecrit sous la forme d'un dialogue pour placer le lecteur au cœur de notre réalité quotidienne, ce texte apporte des informations capables de susciter une humeur plus joyeuse et sereine.


Avis à deux voix (la mienne et celle de mon mari) : 
 
Je tiens tout d’abord à remercier très chaleureusement Mathilde des éditions Nouvel Angle pour m’avoir proposé la lecture de cet ouvrage.

J’étais particulièrement attirée par ce livre, qui m’avait interpellée par son titre et son format. Un petit livre de taille carrée, dans de jolies couleurs, avec un titre qui me donnait très envie de l’ouvrir. Je suis dans une période de ma vie où j’avais particulièrement besoin de conseils tels que le titre prétend en proposer. Qui plus est, inséré dans le rabat de la couverture, un petit livret annexe reprend les idées et éléments essentiels du livre.

Me voilà partie pour découvrir cet ouvrage avec beaucoup d’enthousiasme !

Ma chère et tendre, me voyant dépourvu de lecture, m'a proposé de lui emprunter ce petit bouquin. Livre très court, je ne risquais pas grand chose. C'était parti !

J’ai malheureusement été assez déçue par cette lecture, estimant après avoir refermé la dernière page que le titre induit en erreur le lecteur. En effet, comme je vous l’ai expliqué, je m’attendais à un petit recueil sur le sujet du développement personnel, probablement traitant du bonheur.

Au final, il s’agit plutôt d’un essai, voire d’un pamphlet économico-politico-philosophique sur la difficulté pour un humain lambda à accepter, assumer et devancer les problèmes mondiaux (pollution, crise financière, mondialisation..).

Mon dada, c'est l'économie, j'aime l'analyse politique, les réflexions sur les grandes questions de société mondiales. Ça ne pouvait pas mieux tomber, c'est exactement ce que propose ce livre.

Les thèmes sont assez bateaux, des sujets de société vus et revus, avec des élaborations naïves et orientées. Ceci dit l’auteur ne s’en cache pas, il parle lui-même des poncifs qu’il récite : beaucoup de remises en question classiques comme l’intérêt de la guerre, la solution à la pollution planétaire, la ruine des pays, le clivage riches/pauvres…

Alors certes, au démarrage, disons dans la première moitié du livre, le protagoniste s'interroge sur des questions naïves et classiques. Les solutions qu'il propose sont un peu "faciles" et bien évidemment, beaucoup y ont pensé avant lui, et bien évidemment encore, si c'était si simple, le monde ne serait pas dans l'état où il est. 
Malgré ça, j'ai trouvé ses réflexions intelligentes et intéressantes, principalement l'approche philosophique que revêt le récit dans sa deuxième moitié.

Ceci dit, une fois ma propre vue du thème de l'ouvrage remise en question, j'ai accepté de me laisser guider par le propos du livre. Le style est fluide, agréable et permet une lecture très rapide et légère. Somme toute, je n'y ai pas trouvé mon compte. Les concepts sont tantôt trop naïfs, tantôt trop poussés et abstraits. Je m'y suis perdue plus souvent qu'à mon tour et je ne retire au final pas grand chose de ma lecture. 

On décèle qui plus est quelques défauts de relecture, tels que des fautes d’orthographe, des erreurs de typo, mais aussi parfois des erreurs de choix de police (dans les dialogues, chaque personnage a sa propre police, et parfois il y a des erreurs).

Notre bilan

Un livre à prendre par la bonne porte, en sachant à quoi s'attendre. Une approche originale et intéressante de concepts économiques et philosophiques classiques mais complexes. On ne perd rien à sa lecture, et en sachant à quoi s'attendre on peut probablement y trouver grand intérêt. 

Un livre pour homme.  Par l'approche politique et économique, mais aussi par l'aspect sociétal très global, qui évoque des questions plus souvent l'apanage de la gente masculine. L'auteur, le protagoniste principal et le personnage secondaire sont d'ailleurs tous des hommes.


6 commentaires:

belledenuit a dit…

Marion, on en pense la même chose. Ton mari a peut-être raison : c'est un bouquin pour les hommes !

Malo a dit…

Je suis complètement passée à côté de ce bouquin... tant pis !

Mélusine a dit…

Marion, je n'ai pas osé parler des fautes et des erreurs typographiques parce que mon article était déjà long, mais je plussoie ce que tu dis dessus, ça m'a un tantinet agacé.
Par contre "un livre pour homme" en guise de bilan... Je ne suis pas d'accord. La preuve, je rejoins complètement l'avis de monsieur sur bien des points et je me suis même reconnue dans la démarche et les réflexions. Et il n'y a pas plus féminine que moi, mon blog tout rose et ma manucure en attente vous le crient haut et fort. Pitié ne tombons pas dans de tels clichés... :)
Merci pour la LC !

Clairdelune a dit…

Je n'aimerais peut être pas (sûrement même) mais je le tenterai peut être un jour, par curiosité.

Plumeline a dit…

Cela donne bien envie de le lire :)

Bonnes lectures Marion !

laeti a dit…

Sympa la chronique à deux avis! ça doit faire bizarre de lire un livre carré!
Par contre, si c'est un bouquin pour les hommes, alors je passe mon chemin :)